Pourquoi un steak de style Tomahawk

Il y a présentement une mode culinaire qui « force » les nombreux amateurs de BBQ de faire cuire et servir des steaks de style Tomahawk. Mais pourquoi cette mode et cette coupe de steak ? Je vais tenter d’y répondre au mieux de mes connaissances, mais aussi après avoir effectué quelques recherches.

Débutons par le pourquoi de cette nouvelle mode. Initialement, les tomahawks étaient servis par certains grands restaurants réputés du genre « steakhouse » pour un prix beaucoup plus élevé. Il faut comprendre que le poids de cette pièce de viande avoisinant les 2lb ou un peu plus. Assez souvent, 2 personnes ou plus se partageant ce plat très savoureux. Les amateurs de viande et de BBQ ont commencé à demander à leurs bouchers s’il était possible d’avoir cette coupe et les boucheries ont commencé à en avoir.

Maintenant, qu’est-ce qu’un steak Tomahawk ? Il faut remonter un peu dans le temps (mais pas trop loin) lorsque nos amis américains ont débuté la coupe de viande « cowboy » (communément appelé Cowboy Steak). En gros, c’est un steak de côte (rib steak)  d’environ 2″ d’épais un poids d’environ 2lb. Une belle grosse pièce de viande pour ceux qui accompagnaient les troupeaux dans les différents pâturages. Certains le mangeaient seuls, et d’autres le partageaient.

Alors, qu’est-ce que le Tomahawk ? C’est simplement une coupe « cowboy » avec l’os de côte complet pour le manipuler plus facilement. Est-ce que ceci fait référence aux querelles entre les cowboys et les Amérindiens de notre enfance ? Peut-être, mais l’histoire ne le dit pas clairement.

Chez nos voisins américains, les appellations sont semblables à ceci : Ribeye, puis le Bone-in Ribeye (pour nous c’est le Rib Steak ou steak de côte), vient ensuite le Cowboy, et finalement le Tomahawk.

Peu importe votre choix de coupe et d’épaisseur, l’important c’est de choisir une viande bien marbrée afin d’obtenir un plat tendre et délicieux. Pour les méthodes de cuisson, je vous dirais de débuter par le saisir à feu maximum pour environ 2 minutes par côté et ensuite le laisser cuire à feu indirect jusqu’à une température interne d’environ 125°F, pour finalement le laisser reposer environ 5 minutes. D’autres choisissent et conseillent fortement d’y aller avec le « revers sear » qui est de débuter par la cuisson indirecte et de le laisser reposer pour terminer avec une saisie. Certaines personnes prônent de les mettre directement dans les braises ardentes et terminer avec une cuisson indirecte. C’est simplement votre choix et comment vous êtes confortable avec la cuisson d’une énorme pièce de viande.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s